« Gros bouillon à la bourse des valeurs | Accueil | A Paris, la gauche remporte douze sièges et la droite six »

dimanche 17 juin 2012

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

En tant que client, je préfère les centres d'appel qui n'ont pas besoin que je leur épelle le nom de ma rue, Robespierre, qui connaissent le temps sans avoir besoin d'écrans...
en tant que soutien du développement des pays les moins riches, j'aimerais que les employés maghrebins puissent répondre aux questions de leurs concitoyens sur l'utilisation de leur "box", de leur "mobile", plutot que des ce soient ceux qui n'ont pas qui répondent aux demandes de ceux qui ont...

Pour développer les postes à forte valeur ajoutée, il faut augmenter considérablement les impôts des entreprises: ça conduira toutes celles qui n'ont pas une très forte marge, donc toutes celles qui ne sont pas innovantes, à délocaliser.

Dommage que ce soit exactement le contraire que ce que vous préconisez dans vos autres billets...

Ou alors l'état pourrait orienter ses aides aux entreprises vers les secteurs à forte valeurs ajoutées.

Actuellement, le crédit impot recherche pourrait aller dans ce sens, mais d'une part c'est un dispositif assez abscon, et d'autre part, le lien entre réduction d'impot et produit à haute valeur ajouté est plutôt tenu.

Bon article merci.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

DSC_3069
Are you talking to me? Email

Fini-parti

Sardines

Dark side

Coup de sabre

Théologie amusante

Maillot noir

Identité nationale

Blog powered by Typepad
Membre depuis 10/2004