« La vasectomie, c'est pour les Tata | Accueil | Justice : l’honneur perdu du dialoguiste Hortefeux »

dimanche 18 septembre 2011

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Comme quoi on peut etre un bon journaliste et un execrable calculateur !
"le 200 000 Français véritablement obsédée par les jeux d’argent (1,3% de la population)"
1,3% de 64 millions ca fait plus de 800 000
Heureusement le lien permet de corriger -)
Je me demande ce que ca donne quand vous parlez d'economie -)

De la part d'un parti qui s'est accroché au bouclier fiscal comme une arapède à son rocher, voir un de ses représentants défendre le principe d'un taux marginal de 100 % est assez divertissant.

"Or, s’il n’avait touché que 30 millions, il ne serait pas moins heureux et pourrait encore s’offrir tout ce dont il rêve"

Je suis choqué par le mépris dans lequel cet élu de droite tiens le peuple. Il soupçonne les Français de manquer d'imagination.

30 millions je les dépense très vite sans problème.

on peut tres bien réaliser ses rêves avec 30 millions, il a parfaitement raison: je serais bien incapable, et sans doute aussi ceux qui écrivent ici, de dépenser plus que cette somme faramineuse : 5 millions pour un appartement parisien, 5 millions pour une maison sur une côte, 10 millions placés pour vivre (à 5%, cela fait tout de même 40 000 euros par mois), 10 millions pour aider des amis, investir dans des start up, faire des folies...
ce qui me choque aussi, c'est que ces gains, comme tous ceux des jeux, ne payent pas un euro d'impôt...
je pense qu'ils devraient être étalés (sur 30 ans ?) et imposés...

@fred renaud : et si on rapporte ces 200 000 à la population active ? :)

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

DSC_3069
Are you talking to me? Email

Fini-parti

Sardines

Dark side

Coup de sabre

Théologie amusante

Maillot noir

Identité nationale

Blog powered by Typepad
Membre depuis 10/2004