« Sifflements | Accueil | Renoncements auriculaires »

vendredi 17 octobre 2008

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

je te trouve vraiment dur
Après tout, Eolas ne fait même pas 500 000 visiteurs uniques par mois (mais il n'en est pas loin...)

Alors, je voudrais dire que certains blogueurs ne monnayent rien du tout ou presque et sont surtout là en tant que "business angels" sans pognon. Et que même les droits d'auteurs symboliques seront reversés à un truc pour les pauvres (par le journal directement). Non, c'est marrant de pouvoir être utile à un lancement. Après, les chances de succès sont ce qu'elles sont.

Un petit coup de guronsan ?

Pour ma part, je vais aller voir si dans mon trou de province - lyon - on trouve chez son kiosquier habituel cette nouvelle publication dont de nombreux blogs parisiens se font l'écho (et en y croyant aussi peu que toi, bien souvent).

j'entends rester mesuré, j'ai acheté vendredi ce matin et n'ai pas encore pris le temps de bien le lire. sa présentation (non pas sa taille, mais sa maquette) me laisse perplexe mais c'est peut-être une question d'habitude (je la trouve un peu à la Marianne ou aux Inrocks : surchargée, brouillonne, peu claire). l'idée de rémunérer les auteurs à la visibilité me gêne beaucoup plus (c'est une sorte d'abus de fierté, selon moi) mais pourquoi pas ? l'idée aussi de pouvoir lire sur papier au lieu de l'écran peut avoir ses adeptes. par contre, je note que les textes les plus intéressants, j'en avait déjà lu une bonne part directement chez leurs auteurs. et effectivement, un coup d'oeil chaque semaine en kiosque sur la liste des contributeurs en dernière page pourrait me suffire. pas besoin d'acheter vendredi (à la limite quand je l'ai en main pour procéder à cette opération, ça leur fait une certaine visibilité aux yeux des autres clients du kiosque). faut voir au bout de quelques numéros, on peut être surpris. (par exemple siné hebdo - que j'ai pourtant trouvé très léger dans son contenu - se vend très bien, beaucoup mais vraiment beaucoup plus que charlie hebdo).

"je n’arrive pas à croire qu’il puisse se trouver 30 000 acheteurs réguliers (...) pour un titre proposant 90% de contenus issus de blogs ― soit des contenus disponibles gratuitement en ligne."

Hint : tout le monde n'est pas en permanence devant son écran d'ordinateur (en particulier au moment où il a du temps libre pour lire !). On peut par exemple prendre un train ou un avion, être dans le métro, etc. (oui je sais, je suis un dinosaure, on ne m'a pas encore parlé de G3, internet mobile et autres joyeusetés).

Après, est-ce que ça fait 30 000 lecteurs ? Ca...

"même si la ligne de Vendredi est clairement à gauche"

Ah... C'est une manie. Ca va devenir barbant.

Heureusement qu'il y a Causeur, qui devrait se méfier de ne pas être trop communautaire (eh oui, je sais, je te le dis à toi et, même si ce n'était pas à toi, ce serait mal vu) mais qui est écrit par des gens fins, aux propos souvent inconoclastes, et avec beaucoup d'esprit.

Pour Vendredi, admettons qu'ils me détromperont. Mais à ce stade... On a parfois du mal à se rendre compte du public réel des blogs. Mais combien de fois je parle avec des gens de mon âge qui n'ont pourtant jamais mis les pieds sur un blog ! Je suis d'accord avec toi : ces gens-là vont-ils payer 1€50 pour un contenu qu'ils négligent déjà quand il est gratuit et dont ils ont le sentiment confus qu'ils pourraient réaliser eux-mêmes sans débourser un rond. Et même si, dans les faits, ils ne pourraient pas y arriver d'eux-mêmes, je pense d'une part qu'ils resteront convaincus du contraire, et que de toutes façons, c'est du court terme.

Une petite question quelque peu hors sujet (mais pas tout à fait) : que sont les "velléités salonnardes" de causeur.fr ? Est-ce leur sous-titre "Salon de réflexion" ? Ou pour un parallèle avec salon.com ? Je ne peux croire que cela se réfère à la musique du même nom ou, pire encore, à Mme Verdurin.

je me rends compte qu'ils ont mis en service un vrai site internet avec nombre de textes référencés.
http://netreader.vendredi.info/
pour le coups, j'ai du mal à saisir, notamment la différence avec :
http://www.smallbrother.info/accueil
ou
http://www.paperblog.fr/
voire
http://www.agoravox.fr/
l'expertise dans la recherche de la source ou le média papier acollé ?

Verel,
Oui, il est à deux doigts de me rattraper…

Stéphane,
Pour les pauvres, faut voir. Car sache que si tu donnes un droit d’auteur à un pauvre, il mange une fois. Si tu l’aide à s’inscrire à la société des auteurs, il mangera toute sa vie.

Sasa,
Oui, les gens n’ont plus la foi !

David,
Moi, la maquette ne me dérange pas. Même, j’aime bien le petit côté presse anglaise.

JF,
Rappelle-toi que nous sommes dans un pays où Libération est un grand quotidien avec 120 000 ex.

Koz,
Causeur est « communautaire » ? Mais de quelle communauté alors ? Je suis allé lire quelques trucs et ça ne m’a pas sauté aux yeux. Autrement, je comprends la stratégie des gens de Vendredi, mais je la vois mal fonctionner. L’histoire dira qui a raison.

Cdc,
A vrai dire, un peu tout ça…

J'ai aussi dit que Causeur était "écrit par des gens fins, aux propos souvent inconoclastes, et avec beaucoup d'esprit".

l'idée que des journalistes fassent un travail de tri et d'éditorialisation des contenus web cela s'appelle le journalisme de liens. Narvic en parle longuement sur novovision.fr
un bon exemple serait huffingtonpost.com ou themoneymeltdown.com

Tiens, c'est curieux à la fin de la note j'ai lu "longue vie au brain to drain !"

çà va marcher ! çà va marcher ! We need " you "...! Et...MERDE !!!

Amusant la scène avec Elyzabeth Lévy.

Hugues,
Ce texte m'a plus.
Les blogs sont en général (je ne parle pas pour toi) SONT :
1° Soit des exhausteurs d'ego pour potaches en mal d'en découdre.
2° Soit des exutoires pour trentenaires au chômages n’ayant pas encore réalisé grande chose.
3° Soit le bâton de maréchal de retraités aigris.
4° Soit la prolongation de l’activité des critiques… "Ces ratés sympathiques".
Tout ceux là ayant en commun une susceptibilité névrotique, et le désir d’exercer un pouvoir absolu dans leur blog se caractérisant par des comportement souvent staliniens : Exclusion, crises de nerf, censure, (je ne parle pas des censures concernant des attaques personnelles où des injures).
Tu es, Hugues une exception qui confirme la règle.
Un journal parlant des ego blogosphériques, voilà qui ne manque par de sel.
Décidemment Tocqueville avait raison :
"Dans les sociétés démocratiques, chaque citoyen est habituellement occupé à contempler un très petit objet qui est lui même."

Bonjour,

C'est vrai que VENDREDI est curieux (dans tous les sens du terme). C'est un produit nouveau.

Les gens liront toujours des journaux. Du moins pour les 100 prochaines années. C'est un plaisir irremplaçable.

Les lecteurs lisent partout. Sur Internet, dans des journaux, dans des livres. Ce sont trois expériences différentes et irremplaçables. Après, c'est une question d'emploi du temps.

L'info et le commentaire se sont beaucoup développés sur le net depuis 3 ans. Les nouveaux journaux doivent en tenir compte. On ne peut plus considérer Internet comme un complément de la presse papier. C'est l'inverse. Les journaux papiers qui tiennent compte de cette hypothèse ne seront jamais gênés par le net. Au contraire.

Les lecteurs de Courrier International lisaient la presse étrangère plus fréquemment que les autres.

La première fois que j'ai présenté Courrier International à la Société Générale de Belgique, son président m'a dit : "je ne comprends pas l'intérêt. Les gens peuvent acheter et lire le Financial Times, Wall Street Journal et Business Week". Il a tout de même investi. Et il a eu raison.

A+

Jacques Rosselin, fondateur de Vendredi.

Xtph,
Du «journalisme de liens » ? Ca a donc un nom ? Sacré monsieur Jourdain…


Rosselin,
Je ne crois pas que ce soit exactement la même chose que Courrier International. Tout le monde ne peut pas lire le Wall Street Journal ou la presse japonaise dans le texte. Les blogs français sont tous accessibles.

Mais encore une fois, tous mes vœux de réussite vous accompagnent. Et bonjour à Élisabeth Lévy !

Pour un "Libéralisme éthique" de l'intello ?

"Quelque chose comme une suspension profonde du jugement, UN NON RACISME INTÉGRAL appliqué à n’importe quel type d’objet ou de sujet, UN NON RACISME INTÉGRAL qui irait dans la direction du Zen.
Iol a été dit que "les intellectuels se prenaient pour le ciel de la terre". Je dirais pour ma part qu’ils sont plutôt le déchet de la société. Le déchet au sens strict, c’est-à-dire QUI NE SERT À RIEN À MOINS QU’ON NE LE RÉCUPÈRE. Il y a des régimes justement ou l’on s’efforce de récupérer ce qui ne sert à rien. Le déchet organique prouve le trajet de la matière qui aboutit à lui. Le déchet humain prouve le trajet nutritif. L’intellectuel prouve lui un trajet historique dont il est en quelque sorte le déchet.
Il cristallise sous forme de déchet des pulsions, des envies des complications, des blocages qui appartiennent probablement à toute la société.
Les optimistes disent que l’intellectuel est un "témoin", je dirais plutôt qu’il n’est qu’une "trace". Il est inutile mais dangereux. Tout régime fort veut le mettre au pas. Son danger est d’ordre symbolique. On le traite comme une maladie surveillée, un supplément qui gêne mais que l’on garde pour fixer dans un espace contrôlé les fantaisies et les exubérances du langage."

Roland Barthes

je suis enchantée par ce journal, que j'ai lu de A à Z, c'est vrai que je suis une habituée du net, 5 ans de blogosphère ça marque!

pas du tout du tout d'accord. Je pense l'acheter voire m'abonner, pour une raison simple : je peux le lire dans le métro...

Papier et pc sont complémentaires mais certainement pas rivaux pour le coup. La preuve : j'ai aussi acheté votre livre.

En plus il y a un public qui ne fout jamais les pieds sur les blogs mais qui adore vous lire quand on lui sort vos billets en version papier. Exemple : mes parents...

Je parie avec vous une caisse de(bon)champagne que vous fourrez le doigt dans l'oeil et que Vendredi va marcher.

NB : j'espère que cohen ne va pas mettre des blogs nouveaux dans chaque numéro.Moi je veux ma dose de com-vat, econoclaste, maître eolas, etc, tous les vendredi, même si je les ai déjà lus sur pc.

A bon entendeur...

NB :je voulais aussi ajouter qu'il ne faut pas sous-estimer l'effet compilation. Le fait de lire des extraits de plusieurs blogs différents sur un seul support de petite taille, léger, sans avoir à cliquer toutes les deux secondes, est un élément concret et pratique de plus qui prouve que ça ne peut que marcher.

Comme dirait mon frère, si la réalité est différente, c'est qu'elle est fausse.

Je me suis procuré ce numéro en kiosque le jour de sa sortie.

Quoi que le format soit un peu particulier j'apprécie la lecture de celui-ci, qui reste possible dans la ligne 13 à 8h30 !

Je suis bien loin d'être réfractaire aux nouvelles technologies mais malheureusement la lecture de l'article ci-dessus et ses commentaires m'a piqué les yeux, or le confort d'un livre ou d'un journal n'a pas d'égal pour le moment. Je peux bien lire pendant une heure un journal sans avoir les yeux qui pleurent.

Pour finir, je découvre via Vendredi ce blog, ça a donc du bon mais pour autant il ne finira pas dans ma liste de flux RSS : déjà 150 articles en moyenne par jour agrégés, ça commence déjà à faire beaucoup en rentrant du boulot. Vendredi me semble une bonne réponse à la flopée d'informations qui découlent du Net chaque jour.

Coline,

Les F.N., les mystiques, les amateurs d'horoscopes, les supporters de foot, les idéalistes, les croyants et les convaincus de tout poils n'ont de cesse que de se dénoncer : quelle aubaine !

Les blogs ont ceci d'originaux qu'il est aujourd'hui bien difficile de situer (à l'exception de ceux qui à mots couverts ou au grand-jour appellent à tuer-détester l'un ou l'autre de nos gouvernants ou de leurs opposants) leur orientation politique.

Car le grand intérêt d'un blog ne réside pas dans l'information elle-même, (la plupart de leurs instigateurs-animateurs étant dans l'incapacité physique de mener une quelconque investigation), mais dans l'échange entre lecteurs.
L'info elle-même, de seconde main, s'y veut donc le rapport et le commentaire d'un évènement et non pas l'enquête elle-même et ce qui fait l'intérêt d'un blog n'est pas seulement la qualité du Maitre de Cérémonie, mais également celle des débats qu'il provoque et la fréquentation qui s'ensuit.

Un journal des blogs dont le but est donc d'effectuer un tri de commentaires qui s'articule autour d'un thème particulier et soutienne un point de vue clairement défini à gauche au départ, comme il pourrait l'être à droite, n'a d'autre but que d'avoir du contenu pas cher... avec pour monnaie d'échange une petite ligne sur un CV... ou la garantie hypothétique d'un meilleur rendement du blog...
(personne ne va sur les Salons de e-marketing ? Ce sont pourtant des sujets traités couramment et amplement répertoriés !)

Vendredi ça n'est plus de la presse, c'est de la correction orthographique.

"Vendredi ça n'est plus de la presse, c'est de la correction orthographique."

Oui certes, mais au service de l'autosatisfaction de la vacuité blogatique... quand même !

.... PS : avec de grosses restrictions concernant l'argument de la rentabilité d'un blog...
enfin ça dépend de quel type de blog il s'agit.
Dans la blogosphère concernée (raleurs politiques, etc) la cotation du blog est plutôt indéxée sur l'hypertrophie du moi... les sous ne sont donc pas un moteur, d'où l'intérêt pour Vendredi.
http://roget.biz/combien-rapporte-un-blog-toute-ma-verite

.... PS : avec de grosses restrictions concernant l'argument de la rentabilité d'un blog...
enfin ça dépend de quel type de blog il s'agit.
Dans la blogosphère concernée (raleurs politiques, etc) la cotation du blog est plutôt indéxée sur l'hypertrophie du moi... les sous ne sont donc pas un moteur, d'où l'intérêt pour Vendredi.
http://roget.biz/combien-rapporte-un-blog-toute-ma-verite

Cela dit, Ozenfant, c'est un réel plaisir que de lire un blog tel que celui-ci, par exemple... et question prise de température de l'air du temps, le blogging matinal n'a pas son pareil. C'est tout de même bien de pouvoir lire et écrire tranquillement, tout en continuant à bosser...

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

DSC_3069
Are you talking to me? Email

Fini-parti

Sardines

Dark side

Coup de sabre

Théologie amusante

Maillot noir

Identité nationale

Blog powered by Typepad
Membre depuis 10/2004