« Etonnement(s) | Accueil | Caricature (de défense) »

lundi 15 septembre 2008

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Plutôt d'accord avec toi, pour une fois. Mais à vrai dire, ce que raconte Benoît XVI, j'ai déjà tendance à m'en fiche pas mal... alors ce que raconte Sarkozy sur la transcendance, je confesse (à Dieu tout-puissant) que je m'en fous complètement -- du moins tant que ça n'a pas de prolongements législatifs, et ça ne paraît pas en avoir.

Les prêtres semi analphabètes, c'est non seulement méchant mais globalement faux
Évidemment, ils ne sont pas tous bac+10 comme les jésuites ou cultivés comme les dominicains, mais ils ont fait des études supérieures, et il y en a une bonne proportion qui sont très cultivés

Chez nous, dans notre république laïque, où l'Eglise n'intervient plus dans les affaires de l'Etat et de la société depuis plus de deux siècles (dieu merci !), l'instituteur reste une référence, et le curé reste du domaine du privé. Et ce n'est pas Sarko qui va changer ça ! Il n'a absolument pas mandat pour le faire. Alors qu'il aille à la messe si ça lui chante, mais en silence.

Que l'Eglise garde ses conceptions rétrogrades sur la liberté de la femme, ça la regarde... A condition qu'elle ne prétende pas imposer ses dogmes à la société.

J'ai noté avec amusement que ce bon Benoît a appelé l'Eglise de France à conserver une position sans concessions sur la famille, en particulier sur les divorcés, toujours dans l'impossibilité de communier et de se remarier religieusement. Pas sympa pour Sarko, ce grand fidèle...

Athée juif sonne comme un oxymore. Remarquons que Juif athée encore plus.
Tu serais plutôt agnostique, car plus dans le refus que dans la négation et/ou l'ignorance.

Le curé analphabète tu y vas fort, le séminaire représente 7 ans d'études.

Poil de lama,
« et ça ne paraît pas en avoir » : pour le moment. Mais n'oublie pas qu'il vient à peine d'arriver (je parle de Sarkozy, pas du pape qui est déjà reparti).


Verel,
C'est peut-être méchant, mais je ne pense pas que ce soit aussi globalement faux –- juste exagéré. J'ai rarement été épaté par les prêtres (et les rabbins) avec lesquels j'ai eu l'occasion de discuter. J'ai même toujours été déçu.
Pour les imams, j'ai moins d'expérience mais vu les conditions de formation, il n'y a pas beaucoup d'illusions à se faire.

Mais on n'est pas obligé de trouver que l'absence de profondeur intellectuelle d'un prêtre est un problème pour la plupart des fidèles. C'est donc juste un point de vue personnel.


Doom,
D'autant plus qu'il n'y va même pas, à la messe.


Flunch,
En l'occurrence, il faut quand même avouer que ce n'est pas l'église catholique qui pose les problèmes les plus sérieux aux femmes. Même si elles n'ont pas le droit d'être prêtre, il leur reste pilote d'avion et tout un tas d'autres carrières au moins aussi enrichissantes.


Berthe,
Sarkozy ne peut tout de même pas être constamment plus rigoriste que le pape !


All,
Oh je suis probablement plus agnostique que véritablement athée. Mais j'avais trouvé cette belle formule de Mark Twain sur la foi : «Faith is believing something you know ain't true ».

Je suis globalement d'accord avec ce billet, sauf sur ce point :

"qu’il déroule le tapis rouge pour accueillir Benoît XVI à Paris ne me dérange absolument pas ― au contraire. Le pape est un chef d’Etat, ce qui fait déjà de lui un visiteur un peu haut de gamme".

Sauf que la pape n'était pas en visite d'Etat mais à titre privé. Pour autant, Nicolas Sarkozy a toute liberté que cet hôte est "un visiteur un peu haut de gamme", mais je ne suis pas sûr qu'il puisse légitimement mélanger l'attachement qu'il éprouve à titre personnel pour le personnage et les fonctions électives dont lui-même est investi.

Quant à la laïcité "positive", on ne voit pas bien ce qu'il entend par là. Il me semble que les pratiques de la France, notamment sur la question du voile musulman, sont traditionnellement moins permissives que le dialogue conciliant que le Président semble entamer vis-à-vis des catholiques.

Il fallait lire :
"…a toute liberté pour considérer que cet hôte…"
Désolé.

Deux observations :
1)Les mêmes qui crient au scandale (il faut quand même dire dire que les forums de Libération et du Monde représentent le degré zéro de la pensée) quant à la visite du Pape sont les premiers à s'insurger lorsque on ne reçoit pas le Dalaï-Lama.
2)Les mêmes qui crient au scandale ne trouvent rien à redire lorsque l'Eglise soutient les sans-papiers au nom du message évangélique.

@P/Z
ouais enfin bon, on melange pas non plus le Vatican et l'Eglise de France... les uns etant nettement plus progressistes que l'ot la

Intéressante intervention de Jeanne "la valeur attent le nombre des années" Calment.
Après la laîcite neutre, négative, positive, Jeanne invente un nouveau concept : La laîcite discriminante, celle qui sépare le bon grain de l'ivraie. A l'ideal du Mr Combes - le bon prêtre est prêtre mort - Jeanne substitue - le bon prêtre est un prêtre de gauche (j'observe cependant que la doctrine sociale de l'Eglise penche plutôt de coté là (condamnation du matérialisme, de l'argent roi..etc), vous devez faire allusion à l'aspect sociétal mais il est vrai que la gauche a quelque peu abandonné la question sociale) de gauche donc et français

Comme le dit Gide :
"La bonne foi est une vertu essentiellement laïque, que remplace la foi tout court."

On aurait dit qu'il parlait pour Sarkozy ou bien ?

Après Paris, Lourdes et ses miracles... Rappelons-nous que le Pape a déjà sauvé Ingrid B. !

Quand Sarkozy parle de spiritualité, ça me fait le même effet que quand le pape parle de capote et de sexe. Qu'est-ce qu'il y connaît?

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

DSC_3069
Are you talking to me? Email

Fini-parti

Sardines

Dark side

Coup de sabre

Théologie amusante

Maillot noir

Identité nationale

Blog powered by Typepad
Membre depuis 10/2004