« Discriminations à l’embauche : l’enfer est pavé de bonnes intentions (Part. I) | Accueil | C’est une honte, c’est une sandale ! »

mardi 19 juillet 2005

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Ouai, moi je voudrais surtout la suite du roman, qui est extrêmement crispant (je le déconseille aux claustrophobes). Qu'adviendra-t-il de nos héros? J'en peux plus d'attendre.

Ha ha ha ! Double cliffhanger pour les lecteurs de com-vat et des aventures d'Albert ! Mais dans les deux cas, il faut attendre...

Quel musculature de rêve !!! Ton développement personnel prend des proportion inattendues.

Tout à fait, Simon. Je me disais que pour un marathonien, Hugues me paraissait un peu massif: est-ce qu'il passerait aux 100 km?

Bon, vu que M. Hugues part en vacances en nous laissant ainsi pantois, subjugués, n'ayant en tête qu'un suspense horrible quant à l'avenir du problème de la discrimination et du sort d'Albert et de son canari, je m'insurge. Et je propose des représailles.
-> squattons ce blog, et donnons, nous-mêmes, nos issues à ces deux sujets qui nous emplissent de perplexité.

Je propose, pour empêcher la discrimination à l'embauche, de tout simplement les interdire (les embauches).
Je souhaite qu'Albert et son canari, dont on a compris qu'ils empruntaient un tunnel, apparaissent de l'autre coté de la Manche, ça nous fera deux chômeurs potentiels en moins.

j'ai bon ?

En réalité Albert est un canari, mais il croit qu'il est un être humain. Et le canari est un être humain, qui croit être un canari.

Quant à la discrimination à l'embauche, moi, j'ai une solution c'est le testing par envoi de cv témoins et de cv à noms étrangers, et la prison ferme pour le dirigeant de la boîte qui accorde l'entretien au nom français et pas au nom étranger; et puis l'entretien d'embauche téléhonique systématique, comme ça en plus, les gros et les laids AUSSI cesseront de faire l'objet d'une discrimination.

Tiens, on parle jamais de la discrimination par l'âge et le physique. Pourquoi, quand t'es un mec de 1m80 et 80 kg au visage sculptural et aux dents blanches, t'as plus de facilités à trouver qu'un homme à tête de concombre (façon woody allen)? Sérieux, ça me révolte.

Chouette un concours!

Alors pour la discrimination à l'embauche, je propose un tirage au sort à partir du botin téléphonique: on lance le botin en l'air (un enfant en bas âge ne pourra donc pas être recruteur dans mon monde parfait à moi) et on le laise retomber par terre sans chercher à le rattraper (faire attention pour les start-up qui sont en appartement, opération à effectuer au dessus d'un tapis). Sélectionner alors la troisième double page après celle sur laquelle le botin s'est avachit en retombant (ou la quatrième, ou la cinquième, c'est libre) puis faire la suite aux fléchettes: on accroche le botin au mur (pas facile, on peut se contenter de le poser sur une étagère), et on tire 3 fléchettes (enfin si vous êtes doué une suffira, dans mon cas, trois c'est un minimum pour atteindre le botin) et prendre le nom dont la fléchette est la plus éloignée (mais pourquoi pas celui dont elle est le plus près? parce que) - ce que l'on déterminera scientifiquement à l'aide d'un grande règle graduée. Recommencer l'opération jusqu'à ce qu'on tombe sur le nom voulu au départ.

Concernant Albert et son canari, je ne comprends pas les contrepèteries, alors ...

héhé, pas de contrepétrie en vue, non...

Votre solution me semble excellente. A Athènes, ne tirait-on pas au sort les magistrats chargés de l'administration de la ville?

Le hasard est peut-être une excellente méthode d'allocation des ressources, qui sait...

héhé, pas de contrepétrie en vue, non...

Votre solution me semble excellente. A Athènes, ne tirait-on pas au sort les magistrats chargés de l'administration de la ville?

Le hasard est peut-être une excellente méthode d'allocation des ressources, qui sait...

euh .... c'est pas très élégant de signer avec le pseudo des autres ...

euh...c'est tout simplement une étourderie...

Un trimestre d'attente c'est tout de même un peu longuet, non ?
Dois-je lâcher prise ?

Comment ça, un trimestre? J'ai déjà fourni la deuxième livraison des aventures d'Albert, comme convenu. Pour le reste, je suis écrasé de boulot - d'où la production en sommeil. Mais les choses devraient vraiment reprendre le mois prochain.

En fait, c’est plutôt « la seconde partie de ce billet [où] doit être évoqué le moyen de mettre un terme à toute discrimination à l’embauche sans recours à la moindre machine à gaz législative » qu’il me tardait de découvrir.
Je retrouverai bien sur avec grand plaisir les Très Riches et Très Grandes Aventures d’Albert mais vous réclamer la suite dès maintenant aurait tenu du caprice.
Bon courage.

Elle finira par arriver, cette seconde partie. Et d'ailleurs, je vous assure qu'elle sera publiée avant la résolution de la question par d'autres moyens que ceux que je prône...

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

DSC_3069
Are you talking to me? Email

Fini-parti

Sardines

Dark side

Coup de sabre

Théologie amusante

Maillot noir

Identité nationale

Blog powered by Typepad
Membre depuis 10/2004