« Un Salon de l’auto ? A Paris? Mais pour quoi faire? | Accueil | Mondial de l'auto 2012 : les autos n’ont jamais été aussi belles ! »

vendredi 28 septembre 2012

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Un enseignant qui refuse d'enseigner on ne peut pas le virer ? Que ferait Slate qui tu refusais de faire du journalisme ?

Un autre additif qui ne sera pas sans intérêt :
Je suis détaché, et rémunéré directement par l'université étrangère qui m'emploie : je ne coûte donc rien au budget de l'Etat. En revanche, je rapporte (à peu près 3 000 euros par an), au régime de retraite, auquel j'ai fait le choix de continuer à cotiser. Certes, mes motivations ne sont pas philanthropiques, au sens où il s'agit pour moi de conserver mes droits à la retraite. Mais on peut constater ainsi qu'un enseignant détaché, loin d'être une charge pour la collectivité, peut même, en vertu (et le terme paraît ici particulièrement adéquat...) de la logique du système par répartition, représenter une source de revenus nette pour cette même collectivité...
Voyez comme le monde est complexe :-)

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Théologie amusante

La bible de l'urban cycling

Identité française : le livre !

www.com-vat.com, blog de gauche ?

Blogroll mal assortie

Bousculeurs d'idées reçues

Sur le Net

Trousse à outils

Blog powered by Typepad
Membre depuis 10/2004