« A Paris, la gauche remporte douze sièges et la droite six | Accueil | Les gens qui disent « LOL » et « psychoter » achètent-ils encore des dictionnaires ? »

jeudi 21 juin 2012

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.


Un truc que je ne comprends pas, dans cette tranche à 75 %. Entre 50 % (bouclier inside) et 75% il y a quoi ? Pour 1 € de revenu de trop on risque la mort fiscale, bonjour l'effet de seuil !
En effet oui tous les hauts revenus (quels salauds, ptou !)vont soit arrêter de travailler, soit demander des ressources non déclarées (genre dessous de table que réclament certains toubibs), soit se barrer.

@all
C'est une question de tranche: si le mec dépasse d'un euro le fameux million il paiera 75 centimes d'impôt en plus: ajoutant un euro à sa fiche de paye, il aura gagné réellement 25 centimes.

Sinon, vu que cette réforme fiscale cible les personnes et non les entreprises, il n'y a aucune raison que cela fasse fuir des entreprises, mais des particuliers. (je dis pas que c'est mieux ou moins bien, juste que ce n'est pas pareil).

@JaK

Euh, oui, mais non (va falloir que j'arrête de commencer tous mes commentaires comme ça).

Pour qu'un particulier ait un revenu de plus de 1 million d'euros, il n'y a pas tant d'options. Ce sera probablement le propriétaire d'une entreprise (ou alors un footballeur, chanteur, écrivain... mais je pense ce cas plus anecdotique). Donc même si la mesure ne vise pas les entreprises (ce qui serait le cas si on visait par exemple les impôts sur le bénéfice), au final elle vise entre autre les entrepreneurs. Certes tous ne peuvent pas déménager leurs usines. Ceux qui ne le peuvent pas vont tout simplement réduire leur activité.

"Ceux qui ne le peuvent pas vont tout simplement réduire leur activité."
Pourquoi donc?
Les revenus au dessus de 1 million rapporteront moins qu'actuellement, mais ils continueront à rapporter.
Le fantasme français du "si je passe une tranche je perds de l'argent" m'a toujours fasciné. A croire que les gens ne paient pas l'impôt ou ne cherchent pas à savoir comment est calculer leur impôt.
Quand on passe une tranche, on gagne plus qu'avant, même après impôt. Ma vie sera financièrement plus facile si j'arrive un jour à atteindre les tranches les plus élevées du système fiscal français (ceci dit sans porter de jugement sur l'intérêt de cette réforme fiscale précise).

@JaK

Nous sommes d'accord que le fait de passer une tranche ne me "coûte" pas d'argent. Cela me coute des efforts. Par exemple, pour passer de 900 000 € à 1 000 000 € de revenus annuel, un chef d'entreprise doit augmenter son activité (enfin celle de son entreprise). Donc, il va devoir faire en sorte d'avoir de nouveaux clients, peut être diversifier son activité, probablement engager, investir dans d'autres techno... Pour mon cas personnel de dirigeant d'une petite SSII, ma rémunération est simplement un multiple du nombre de mes salariés.

Alors déjà passer de 900 000 à 1 000 000 ne change pas radicalement ma vie (pas autant que de passer de 100 000 à 200 000), si en plus les efforts que je fais au final ne rapporte pas autant, à quoi bon. Après tout avec 1 million d'euros, je vivrais déjà bien. A quoi bon travailler plus, pour gagner seulement un peu plus, payer beaucoup plus d'impôt et être considéré comme un salop de riche.

Juste histoire de faire du mauvais esprit : la plupart de ces entrepreneurs français et autres traders londoniens formés à l'Ecole El-Karoui ont bénéficié d'un système scolaire très généreux (quasi gratuit). Je n'ai jamais rencontré de français avec des dettes étudiantes de 30 000 euros comme on voit quotidiennement des américains avec des dettes étudiantes de 30 000 dollars.

Je ne sais pas comment ça marche pour les Anglais, mais il me semble qu'ils ne sont pas les derniers à augmenter les frais de scolarité et à saccager leur système de recherche fondamental (trop cher la recherche), mais à lire les uns et les autres, cela n'a pas l'air de compter plus que ça pour la croissance future. Il est vrai que cela coûte beaucoup moins cher d'investir dans le brain drain. Bravo Mr Cameron : attirer les gens gratuitement formés ailleurs et n'ayant pas le boulet de la dette édudiante, voilà l'exemple à suivre pour le monde entier et applaudi dans la patrie de Lumières Universalistes.

(et parfois, je me dis que tant qu'à créer des lignées de traders polytechniciens, on devrait leur faire payer une bonne grosse pantoufle proportionnelle à leurs revenus)

@ FrancoisC et JaK : on peut discuter sur le caractère un peu ou profondément désincitatif de la fiscalité des plus de 1 M€ par an. J'observe toutefois que la remarque sur l'aspect "entreprise" n'est pas neutre : si 1 entreprise = 1 personne, pas de problème. Le hic, c'est qu'il peut y avoir plusieurs employés. Et que si je me déplace, il va soit me falloir les convaincre de déménager, soit avoir la conviction de trouver à l'arrivée des employés de même qualité sans être plus onéreux.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Théologie amusante

La bible de l'urban cycling

Identité française : le livre !

www.com-vat.com, blog de gauche ?

Blogroll mal assortie

Bousculeurs d'idées reçues

Sur le Net

Trousse à outils

Blog powered by Typepad
Membre depuis 10/2004