« « Troisième tour » ? Dans une élection à deux tours, il n’y a que deux tours | Accueil | Hollande à l'Élysée : l'effet placebo »

lundi 07 mai 2012

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

"Fact-checking" existe en français : recoupement.
Je crois qu'une grande partie de ces actions mémorables que vous lui attribuez sont dues au contexte géopolitique - j'entends par là que le monde ne lassera pas d'offrir des occasions à un président Français de se distinguer par un geste ou un autre. Vous ne croyez pas ?

Vous exprimez ici un recul très intéressant et ouvert sur l'avenir, reste à voir si dans les faits on s'en souviendra comme d'un hyperprésident ou d'un Bush dont toutes les actions n'ont pas été absurdes non plus, mais qui a laissé de sacrés stigmates.

Hollande déclenche aussi une réaction médiatique intéressante : celle de la désapprobation internationale, pas unanime mais vraiment violente chez certains, couplée à un optimisme timide et dubitatif. Ça me semble assez nouveau trois jours après l'élection.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Coup de sabre

Théologie amusante

La bible de l'urban cycling

Identité française : le livre !

Blogroll mal assortie

Bousculeurs d'idées reçues

Blog powered by Typepad
Membre depuis 10/2004