« Nicolas Sarkozy, l'incompris | Accueil | La Citroën DS5 hybride de Hollande : une auto très politique »

mercredi 09 mai 2012

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

On se doute bien que les actions sur cinq ans d'un nouveau président ne se cantonneront pas à ses promesses électorales... Cela dit je me réjouis que l'éducation redevienne une priorité budgétaire, parce qu'à long terme, ça paiera sous beaucoup d'aspects. Du moins, je l'espère, mais ça a payé en Allemagne et aux Pays-Bas plus tôt. Par contre j'espère que sa promesse de rétablir le départ en pension à soixante ans ne sera qu'une promesse...

Cela rejoint un sentiment que j'ai eu entre les deux tours. Alors que les discours de Sarkozy brandissaient la menace d'une déchéance pour la France dont lui seul pouvait retarder la vitesse, ceux de Hollande laissaient penser que la France a le potentiel d'offrir à nouveau des possibilités à chacun, pour peu que l'on s'y mette.

Evidemment, il serait naïf d'y croire, mais cet espoir et cette vision d'avenir étaient suffisamment porteurs pour avoir envie de lui laisser une chance, même si on l'attend maintenant au tournant.

Croire que le Monde puisse fournir des chiffres justes sur l'économie est bien aventureux
En réalité, il n'y a pas eu d'effet victoire des bleus sur le PIB
En 1998, le trimestre qui a suivi la victoire des bles a été celui où la croissance a été la plus faible de l'année !
http://www.bdm.insee.fr/bdm2/affichageSeries.action?idbank=001616631&bouton=OK&codeGroupe=1310
Le même mythe existe dans les autres pays et est tout aussi faux

Par contre, une élection joue positivement sur le moral des ménages et leur croyance que leur situation va s'améliorer... pendant environ 3 mois
En 2007, cet indicateur avait gagné 18 points sur un seul mois en mai, avant de revenir au score précédent en septembre
http://www.insee.fr/fr/themes/info-rapide.asp?id=20&date=20120424

@Unfriendly Al On est bien d'accord. Sauf que le vrai problème de l'EN n'est pas tant le budget et le nombre d'enseignants que l'idéologie des programmes et de la pédagogie. Et là FH va avoir du boulot s'il s'attaque à ces sous-marins bien planqués de la fonction publique qui sont également pour beaucoup ses électeurs.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Théologie amusante

La bible de l'urban cycling

Identité française : le livre !

www.com-vat.com, blog de gauche ?

Blogroll mal assortie

Bousculeurs d'idées reçues

Sur le Net

Trousse à outils

Blog powered by Typepad
Membre depuis 10/2004