« Des militants pro-palestiniens empêchés d’atterrir à Tel-Aviv : on se demande pourquoi... | Accueil | Chirac vote Hollande : est-ce que c’est bon signe ? »

mercredi 18 avril 2012

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Ca va aussi choquer une certaine gauche qui dénonce la fuite des cerveaux, sans imaginer que :
- d'un coté que l'argent qu'ils envoient dans leur pays compense plus que largement que s'ils étaient resté sur place,
- et de l'autre souvent un jour ils reviennent au pays comme décrit ici, et le font profiter de toute leur expérience

Ca fait en réalité des années que c'est en train de se produire en Chine et en Inde, et qu'ils y rapportent les techniques apprises à l'étranger, accélérant le développement plus qu'aucune ONG ne pourra jamais le faire.

D'ailleurs l'argent qu'ils envoient eux de l'étranger ça va exactement là où c'est utile, sans que rien ne soit dépensé dans des frais d'infrastructures, à comparer avec les ONG qui affichent des chiffres flatteurs surtout en intégrant comme une aide fournie les dépenses et salaires sur place de leurs expat.

Finalement il n'y pas forcément que la Chine et l'Inde, ça marche aussi de plus en plus pour l'Afrique.
Un exemple remarquable est la candidate malheureuse à la banque mondiale, la nigérienne Ngozi Okonjo-Iweala qui a en fait un CV bien supérieure à l'américain qui a été retenu, il est sympa le Kim mais son seul domaine de compétence est la médecine, et dans les secteurs d'activité de la banque mondiale pour développer l'activité économique des pays pauvres, il ne fait pas le poids face à quelqu'un qui simultanément a été n°2 de la banque mondiale *et* est maintenant avec succès ministre des finances du Nigeria, donc connait à la perfection les deux cotés de la barrière, une position idéale pour faire bouger les choses.

Au fait, ça rappellera des souvenirs fort anciens à certains : Ngozi Okonjo-Iweala est une survivante de la guerre du Biafra ! Ne recevoir aucun soutien de la France dans sa candidature n'a pas dû la surprendre, c'est juste la même chose qu'il y a 40 ans.

Au fait s'il y en a qui ne sont pas convaincu au sujet de la fuite des cerveaux, lire ceci au sujet de la fuite actuelle depuis le Portugal vers le Brésil dont l'économie marche mieux que le Portugal :
http://nyudri.org/2012/05/02/its-called-brain-circulation-europe-get-used-to-it/
"It’s called brain circulation, Europe, get used to it"

Si ces gens étaient réellement des cerveaux, ils ne partiraient pas. Parce qu'ils auraient compris que la croissance qu'ils vont aider à développer là-bas est néfaste. Néfaste pour nous, pour des raisons évidentes, comme pour la globalité, pour des raisons écologiques. C'est encore trop tôt, nous n'avons encore les technologies vertes pour booster ces croissances là. De vulgaires futurs chefs d'entreprises, des opportunistes... mais sûrement pas des cerveaux!

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Théologie amusante

La bible de l'urban cycling

Identité française : le livre !

www.com-vat.com, blog de gauche ?

Blogroll mal assortie

Bousculeurs d'idées reçues

Sur le Net

Trousse à outils

Blog powered by Typepad
Membre depuis 10/2004