« Marketing hôtelier : l’affaire DSK, c'est bien ou pas pour le Sofitel New York ? | Accueil | Primaire PS : famille, je vous hais »

dimanche 28 août 2011

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Je suis toujours géné avec ces sujets. J'aimerais que les religions n'aient qu'un impact privé et non politique mais je constate que ça déborde assez souvent. Comme je respecte la diversité j'essais de traiter tout le monde à la même enseigne, en tout cas sans discrimination d'après le nombre de siècles de présence dans le pays.

Mais je peux pas m'empêcher de regretter que les politiques rendent poreuses les frontières entre culturel et cultuel.
- d'une part je le regrette sur le fond, d'un point de vue personnel, j'aimerais aider ces personnes à se libérer de ces béquilles psychologiques, et à croire en elles, au lieu d'avoir besoin de "bergers".
- d'autre part, en essayent d'être plus objectif, je ne suis pas sûr que le bilan global de l'apport des croyances à la société soit positif, surtout lorsque certaines trimballent des régressions.

Je dis tout ça mais je reconnais volontiers avoir développé une certaine allergie aux croyances, en tout cas de la "stérilisation volontaire de la volonté individuelle" :)

Ton argument de lutter contre le communautarisme est intéressant, mais il faudra être sûr que le remède ne soit pas pire que le mal, à court comme à long terme.

bon article

Il ne me semble pas que le Nouvel An chinois revête un caractère religieux, pas plus d'ailleurs que Noël (aucune mairie ne fête la messe de minuit ou ne subventionne une nativité; cessons de nous faire croire que Noël a encore la moindre portée religieuse dans la quasi-totalité des foyers français).

Pour faire vite, en somme, les non-croyants de culture chrétienne peuvent fêter Noël et les non-croyants de culture, euh, chinoise, peuvent fêter le Nouvel An chinois sans entrer en dissonance cognitive.

Le Ramadan en revanche, à ma connaissance, n'est pas observé par les non croyants de culture musulmane. Ces derniers ne le font pas, point à la ligne.

Or de deux choses l'une :

(i) Où la mairie de Paris fête et finance un événement qu'elle juge non religieux.
(ii) Où la mairie de Paris fête et finance un événement qu'elle sait être religieux.

Il n'y a pas d'autre branche à l'alternative à mon sens.

Et comme on peut difficilement prétendre que le Ramadan n'est pas religieux (contrairement à Noêl ou au Nouvel An chinois), il y a un problème. En tout cas pour moi, il y a un problème.

Je ne serais pas contente que les deniers publics financent une nativité ou la location d'une salle pour le seder de pessah, même en admettant que les mécréants soient admis à ces événements.

Je ne vois pas pourquoi on devrait être complaisant avec l'islam alors qu'on n'a pas envie de l'être avec les autres cultes.

Mais je dois avoir mauvais esprit...

En réalité la soirée du 24 aout était seulement destinée à commémorer le match sanglant, chrétiens contre chrétiens, de la Saint Barthélémy!

@Coline

Pour être tout à fait précis, la Mairie de Paris organise un repas de rupture du jeûne, un type d'évènement auquel des non-musulmans sont régulièrement invités, et participent.

Pour ma part, il me parait complètement vain d'essayer de tracer une ligne claire entre évènement religieux et manifestations culturelles qui en découlent. Encore faudrait-il que cette séparation fasse sens pour la religion dont on parle ici... C'est peut être plus facile à saisir pour moi, en tant que chrétien, pour qui Noël représente evidemment la fête de la naissance de Jésus, et Paques, celle de sa résurrection. Même quand je dresse un sapin de Noël ou que je cherche les oeufs dans le jardin.

Je note quand même qu'aucune prière ou intervention d'un imam n'a l'air prévu au programme, ce qui constitue une limitation importante. Par ailleurs, il semblerait à la lecture de l'article donné par Hugues en lien que les deniers de la ville de Paris servent bien aussi à subventionner des manifestations liés à d'autre culte minoritaires ( il y a Hanoucca dans la liste). C'est juste que cela a l'air de provoquer moins d'excitation chez un peu tout le monde.

Bonjour,
une petite remarque, pour éclairer des réactions qui se situeraient plus dans la nuance, mais seraient opposées tout de même à la démarche de Delanoë (sans pour autant être prosélyte ou porter un saucisson en bandoulière) : le qualificatif de "religion" en ce qui concerne l'islam est faux en partie. L'islam est certes une religion, mais c'est aussi une idéologie politique (c'est à dire visant à régir la vie de la Cité). La religion catholique, sécularisée, n'est pas une religion dans le même sens que l'islam.

Continuer à qualifier l'islam de religion, c'est une erreur. Certains pratiquent l'islam comme une simple religion (en gros une spiritualité particulière, réunissant des fidèles autour de valeurs communes), mais d'autres pratiquent l'islam comme une idéologie politique relativement agressive, rétrograde, fermée et en opposition aux valeurs des sociétés ouvertes (laïcité, mixité, liberté de pensée, état de droit, etc...).

Il ne faut surtout pas rejeter les uns au nom des autres. Mais les premiers ne doivent pas non plus faire oublier les seconds, d'autant plus que les responsables musulmans français ont souvent des positions ambigues sur certains sujets.

Voilà ce qu'on pourrait reprocher à Delanoë : non pas de fêter le Ramadan, ce qui n'est qu'une manière de festoyer ensembles. Mais de laisser des islamistes occuper des rues de Paris pour "prier" et faire de la propagande religieuse.

à bientôt !

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Théologie amusante

La bible de l'urban cycling

Identité française : le livre !

Blogroll mal assortie

Bousculeurs d'idées reçues

Blog powered by Typepad
Membre depuis 10/2004