« Il est l'heure, Paris s'élève | Accueil | Location d’autos entre particuliers : le Web ne respecte plus rien ! »

samedi 19 mars 2011

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

le seul problème avec les blagues issues du fait religieux, c'est qu'il faut pas mal de formation pour les comprendre.
celles issues du fait médiatique nécessitent seulement qu'on ait entendu un jour de sa vie à la télé une allusion über cliché sur une catégorie de personnes, et les blagues vont tourner jusqu'à la nausée autour de ce seul cliché, tout en donnant une vague impression de communautarisme à ceux qui les partagent, ce qui est peut-être leur seule force.

sinon, nous, on a les blagues de séminaristes, ça doit être à peu près compatible avec l'humour juif ou protestant, mais là aussi, il faut être initié. cela dit, ça en vaut la peine.

sinon, s'il y avait un site qui en recueille (voire qui les explique, pour les mekeskidi comme moi), j'aimerais bien avoir le lien. anyone?

Dans le genre blague de séminaristes

Quelles sont les 3 choses que Dieu ne connait pas?
1) ce que va dire un Dominicain en montant en chaire
2)Ce qu'a voulu dire un Jésuite quand il redescend de chaire
3) le nombre d'ordres religieux féminins dans le monde

Aucun rapport avec le judaïsme, mais ça ne fait rien si ça fait rigoler...

"Mon père, j'ai appris que vous êtes dominicain, et j'en profite pour vous demander: est-il vrai qu'un dominicain répond toujours à une question par une autre question?

- Tiens? Qui vous a dit ça?"

Ah et puis, toujours aucun rapport avec la choucroute, mais bon:

Mme Littré rentre chez elle et trouve Littré au lit avec la bonne. Ne sachant pas trop quelle contenance prendre, elle se contente de marmonner:

"Je suis surprise..."

Et Littré, aussitôt:

"Vous n'êtes pas surprise, vous êtes étonnée. C'est nous qui sommes surpris."

C'est ce qui s'appelle aggraver son cas.

Toujours dans la veine du rabbin qui rentre chez lui et trouve sa femme au lit avec un autre homme:

"Ah tiens c'est beau ça, on commence comme ça et on finit par fumer Chabat!"

J'entre en compet!

Alors, un allemand, un français et un israélien s'abiment en pleine mer et se retrouvent sur une ile déserte. Pas tout à fait déserte parce qu'elle est occupée par un troupeau d'éléphants.
En furetant dans les débris de l'avion ramenés par les vagues sur la plage, les trois hommes trouvent une énorme caisse pleine de papier (blanc, format A4, du bon papier) et des crayons.
Pendant des jours et des jours ils s'occupent, pêchent pour se nourrir et écrivent pour passer le temps.
Au bout de 2 mois, l'allemand a écrit 300 pages sur "le respect de la hiérarchie chez les éléphants".
Au bout de 6 mois, le français a écrit 1000 pages:"la saison des amours chez les éléphants."
Au bout d'un an, l'israélien a écrit 5000 pages: "les éléphants et le problème juif."

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Théologie amusante

La bible de l'urban cycling

Identité française : le livre !

www.com-vat.com, blog de gauche ?

Blogroll mal assortie

Bousculeurs d'idées reçues

Sur le Net

Trousse à outils

Blog powered by Typepad
Membre depuis 10/2004