« Trêve de comptoir | Accueil | Patrons en herbe »

mercredi 17 mars 2010

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

C'est un portrait émouvant des premiers pas à vélos qui me rappelle nombre de chansons de Georges Brassens ("la première fois trallala..."

Hugues,

rien n'empêche de ne pas passer par la ligne droite.
depuis peu le trajet fait 20km parce que la longue côte c'est tout de même moins violent que le 15% de monté.

Anthropopotame,
Heureusement qu'on peut copier-coller ton pseudo...

Mais si tu as été ému, j'en suis très satisfait. Ce texte est censé ramener le lecteur aux heures les plus gaies de son histoire (pour changer des heures les plus sombres).

Michael,
Je me suis permis de rapatrier ton commentaire sous cette note, puisque j'imagine que c'est bien à elle qu'il était destiné. Mais c'est juste pour dire qu'un gamin de huit ans n'a pas le droit (même si son père est d'accord) de prendre l'autoroute à vélo (qu'il soit fils de poissonnier ou non, d'ailleurs) sous prétexte que c'est plus court.

Cela me rappelle le jour où j'ai offert à mon fils un vélo avec stabilisateurs pour qu'il puisse aller tourner avce les "grands" dans la cour de l'immeuble.
Après quelques chutes, il en a déduit que c'était à cause des roulettes, la preuve étant que les grands n'en avaient pas et ne tombaient pas. Ne réussissant pas à le convaincre de l'utilité de ces stabilisateurs, de guerre lasse, je les ai démontés.
A peine laché, après quelques coups de pédale, il est parti triomphant, sans chuter une seule fois.
Mon prestige était atteint et par la suite, mes conseils étaient écoutés avec un scepticisme, non dissimulé.

Ah! les petites reines et les chevauchées grisantes qu'elles autorisent!
Que ce soit dans les jungles urbaines ou dans les "paisibles" campagnes, je vous y accompagne sans hésiter.
Signé : un cycliste urbain des plaines rhénanes qui rouspète devant les "bagnolards" qui prennent ( à son goût) tant de place sur l'espace public.
Mais, ainsi vont majoritairement les peuples :il aiment faire vroum-vroum!

Hugues, il est vrai que bicyclette et dictature ne font pas bon ménage. S'il est courant d'entendre "on entend un bruit de bottes", on n'entend jamais, en revanche "on entend un tour de roue".
PS c'est vrai que mon pseudo est difficile, mais on s'y fait.

Bon, il sort quand, ce bouquin sur le vélo?

Emm,
Ben tu crois qu'il s'écrit tout seul ? Il faut du temps pour ces petites choses...

Ça veut dire qu'on va encore bouffer du billet sur ton vélo et toi? Ça risque de devenir lassant...

Lassant ? Le vélo c'est la santé. Et aujourd'hui, je parle de culture de cannabis en franchise. Ça change un peu.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Théologie amusante

La bible de l'urban cycling

Identité française : le livre !

Blogroll mal assortie

Bousculeurs d'idées reçues

Blog powered by Typepad
Membre depuis 10/2004