« Népotisme bilatéral | Accueil | A vot' bon cœur, msieurs, dames… »

vendredi 23 octobre 2009

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
http://www.typepad.com/services/trackback/6a00d8341c688253ef0120a6177a45970b

Voici les sites qui parlent de Coming out :

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Arfff

Je n'ai jamais non plus roulé un joint correct. On allumait, tirait deux ou trois lattes ... et tout se délitait, s'effondrait, partait en couille.

Ce ne fut jamais un handicap social, le joint étant le plus souvent convivial, mes amis avait fini par m'interdire de roulage.

Je me soupçonne de ne jamais avoir réellement fait l'effort de rouler correctement, parfaitement conscient que sur un sujet aussi crucial je pouvais compter sur les autres. Un espèce de dilemme du prisonnier facile à résoudre quoi..

Moi c'est pas mieux je n'ai jamais roulé un joint de ma vie ni même fumé un…
Et c'est pas à 37 ans que je vais commencer.

Vivement le prochain conte de Noël...

"Tiens, c'est même la première fois que j'ose en parler publiquement, de cette incompétence cannabique."

tsst tsst, et là, ça compte pas comme un coming out?:
http://www.rue89.com/droguesnews/2009/10/05/et-si-ton-dealer-te-disait-la-verite-reve-le-gouvernement
(4ème commentaire)

Ah oui, c'est mauvais pour la mémoire, le chichon... (c'était juste un commentaire pour faire chier, je sais)

Eviv Bulgroz,
Mais tout ça, c'est du passé, hein ?


Lord Phoenix,
Non, effectivement, c'est trop tard. Dans une autre vie peut-être...


Monsieur Prudhomme,
Ah, voici un lecteur avec de la mémoire !


Emm,
Au contraire. C'est justement ce commentaire (le mien, pas le tien) qui m'a donné l'idée de cette note.

J'ai eu aussi cette angoisse (nous avons à peu près le même age), et aussi -une fois raide- de ne pas savoir quand la combustion attaquait le filtre ou s'il restait encore quelque chose à fumer (savoir s'il fallait encore faire tourner ou pas).
Pour ces raisons, je trouve maintenant plus sympa de courir le marathon, l'ivresse étant a peu près la même.

Ali,
Moi j'aime bien faire les deux. Pas en même temps, bien sûr..

Etant doté de la même non-faculté que toi, je me dois de demander à mon entourage de les rouler pour moi. Rouler c'est d'une part préparer la mixture, la feuille, le cul, et d'autre part rouler. Et là tu te rends compte que le rouleur de joints aime rouler. Par contre il n'aime pas prépaper. Chacun son rôle!

Oserai-je dire que nous demandons à notre fille cadette de nous les préparer ?

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Théologie amusante

La bible de l'urban cycling

Identité française : le livre !

www.com-vat.com, blog de gauche ?

Blogroll mal assortie

Bousculeurs d'idées reçues

Sur le Net

Trousse à outils

Blog powered by Typepad
Membre depuis 10/2004