« Trains de sénateurs | Accueil | L'impasse de Solferino (et comment en sortir) »

mercredi 12 novembre 2008

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Quelle classe le George quand même...

http://www.lexpress.fr/actualites/2/prudence-judiciaire-dans-l-enquete-sur-les-sabotages-a-la-sncf_81636.html

Z'etes quand même un peu dur d'assimiler quelques cas relevant manifestement de la psychiatrie comme le FAR, Christian Didier ou Maxime Brunerie à dix énergumènes vivant en communauté dans le trou du cul de la France.

Sinon, au fait, pour Plévin, elle en est où, l'élite gendarmesque, dans la collecte d'éléments de preuve ?

Moi qui suis un ultra-gentil, je me permets de te rappeler que jusqu'à preuve du contraire, nous avons affaire à des présumés innocents... Or le dossier à charge, jusqu'ici, me paraît furieusement maigre (si j'ai bien compris, ces salauds ont chez eux des horaires des chemins de fer et des pinces coupantes, et il leur arrive de s'approcher des voies ferrées quand ils voyagent en voiture). En revanche, la volonté gouvernementale de toujours occuper le terrain médiatique est une réalité bien connue... D'ici à ce qu'on s'aperçoive que ces petits jeunes gens sont la réincarnation des Irlandais de Vincennes, il n'y a pas trois kilomètres.

Et cela dit, je prends le train. Je le prends même assez souvent pour savoir qu'il n'y a pas besoin de saboter les voies pour avoir le plaisir de constater que le matériel rend l'âme faute d'entretien. Mais là, je fais du mauvais esprit, évidemment.

@poil de lama

Ben oui, moi qui prend quotidiennement la SNCF, il m'arrive également fréquemment de penser au défunt CCCP ;-)

Ok je sors

Quelques soient les gens qui ont fait ces sabotages, ils sont dans cette "logique" démente de penser qu'ils ont raison contre tout le monde et que cela leur donne le droit de casser quelques œufs

Verel: vous pensez aux dirigeants des grandes banques ?

Oui ce sont vraiment de petits cons mais ils font moins de dégâts qu'un trader.

Les dernières que j'ai lues sur le "front anti-radar" exonéraient ce sombre crétin de visées politiques. Il aurait seulement voulu faire parler de lui...
Pour ce qui est de la Fédération anarchiste, c'est à mourir de rire. Il faut lire leur bulletin s'il existe encore.

Eviv Bulgroz,
En fait, j’ai failli mettre un lien vers le clip des « Deux oncles », mais je trouve finalement cette chanson trop relativiste : les amis des Tommies ne sont pas les amis des Teutons.

Dans la chanson choisie, Brassens dit bien qu’il est effectivement possible de mourir pour des idées, mais de mort lente…


Passant,
Où s’arrête l’énerguménat, où commence la psychiatrie, on se le demande…


Poil de lama,
Je le sais, qu’ils ne sont que « présumés » saboteurs. Je le dis moi-même. Mais je ne les cite pas nommément et je parle en fait de tous les amis saboteurs et poseurs de bombes convaincus d’être une avant-garde dont la mission est de nous réveiller – quitte à nous endormir pour toujours dans la foulée.

Quant à suggérer qu’ils seraient vaguement légitimes parce que ton RER est souvent en retard, oui, tu fais du mauvais esprit.


Verel,
Tout à fait d’accord.


Passant,
Tout à fait d’accord (non, ce n’est pas un doublon)


All,
Aux débuts de l’affaire Kerviel, on a pu entendre ici et là que ce type était quelque part une sorte de Mandrin, de rebelle. On a ensuite entendu qu’il n’était que le jouet du système et presque une victime. Mais saboteurs de l’économie derrière un écran ou saboteurs de trains, c’est un peu le même combat.

Et les dégâts causés sur le réseau ferroviaire, s’ils n’ont fait aucune victime, auraient pu en faire même si ce n’était pas l’intention des démolisseurs de caténaires.

Il y a quelques années, un jeune con avait placé un gros bloc de béton sur les rails d’un TER de la région parisienne et s’était assis sur la bas-côté pour regarder « ce que ça ferait ». Ça a fait des morts. Mais j’ai moins de mal à absoudre un ado irresponsable pour un tel drame (enfin, absoudre n’est pas le mot mais bon…) qu’un groupe d’adultes convaincus d’œuvrer au progrès humain en prenant le même type de risque.

En tout état de cause, je suis très agacé par l’espèce de courant de sympathie que je perçois pour les types qui ont saboté les lignes SNCF. Quelque part, c’est une nouvelle illustration de l’acceptation tranquille du radicalisme le plus absurde comme représentatif d’une pureté originelle de la gauche.

Cette fois-ci, mon bon Hugues, je suis 100% d'accord avec toi… ou presque !

@Verel,
Le fait qu'ils se croient "tout seuls à avoir raison" à été le fait de tous les grands scientifiques qui furent tous (à l'exception de ceux qui avaient des PROTECTEURS puissants) persécutés par les médiocres.
"Quand tout le monde pense pareil, c'est que personne ne pense beaucoup".

Je ne défend pas ce groupe de "bobos re-cyclés" probablement sous l'influence d'un gourou quelconque, mais le monde tel qu'il se dessine (pour un peu qu'on se penche sur la question), est propice à ce genre de dérives. D’ailleurs …
all , le dit très bien : "Oui ce sont vraiment de petits cons mais ils font moins de dégâts qu'un trader."

@Vive Zorglub,
J’ai bien connu la zone d‘influence "CCCP"… et alors ?

@Passant,
"Verel: vous pensez aux dirigeants des grandes banques ?"… Excelllllent !

Je pense que ce vague "courant de sympathie" - bien réel - vient d'une d'une sorte de mauvaise conscience : on est un peu gêné d'être ce qu'on est et qui n'est tout simplement pas ce qu'on avait rêvé d'être quand on était jeune (abondance d'être dans cette phrase...). On les envie un peu, ces jeunes qui n'ont pas peur, eux !
Quant aux traders, encore eux, je ferai remarquer qu'ils sont omniprésents et font tourner la boutique tous les jours. Ils peuvent faire des dégâts, sans doute, comme le pilote d'un 747, mais leur but c'est de gérer les actifs, pas de mettre la pagaille. Un Leeson ou un Kerviel sont des exceptions rarissimes, que je sache ! Ceux qui mettent des barres à béton sur les caténaires - que ce soient les 10 de Millevache ou d'autres - c'est justement de faire des dégâts, et le plus possible ; pour eux, Kerviel doit être un héros, non ?

L'énergumat est à mon avis assez facile à cerner par son conformisme, conséquence de sa lâcheté consciente. Plus évident encore à cerner est l'adaptation continue de son conformisme particulier aux modes du jour : il vote Le Pen en 2002, socialiste en 2004, Sarkozy en 2007, et votera à gauche aux européennes, dans les quatre cas, pour être en phase avec son entourage et admiré par lui bien plus que par réflexion.

Le véritable fou est souvent caractérisé par sa solitude, ou par la limitation de son cercle social à d'autres fous.

A Ozenfant
La comparaison avec les grands scientifiques me parait tout à fait malvenue

D'abord, l'idée que tout scientifique qui découvre un nouveau concept est maltraité procède du mythe. Que cela existe ne prouve pas qu'il s'agit d'une généralité

Ensuite parce que les scientifiques qui affirment quelque chose doivent le démontrer et confronter les peuves qu'ils avancent à la critique scientifique
Ce qu'ils font

Au contraire, le genre d'exalté dont il est question ici refuse de discuter avec ceux qui ne pensent pas comme eux

Bravo Serraf !
Ca me rappelle ma jeunesse , les tueurs de l'Ardêche et tout le Saint-Frusquin !!!
Dans le détail même !

@ Ozenfant.
La vague de sympathie remonte aux gaulois où je ne m'y connais pas !

@ tous.
Ya pas lieu de discuter sur un bande de crétins qui se la pètent néo ! Des Criminels. C'est sans appel.

"j’ai moins de mal à absoudre un ado irresponsable pour un tel drame (enfin, absoudre n’est pas le mot mais bon…) qu’un groupe d’adultes convaincus d’œuvrer au progrès humain en prenant le même type de risque."

En clair, vous pardonnez plus volontiers à un inconscient qui tue des gens pour "voir ce que ça fait" qu'à des individus qui ne font pas la moindre victime mais prétendent — suprême insolence ! inadmissible archaïsme ! — mener un combat politique. Ce n'est pas une découverte, mais ça va mieux en le disant.

(n. b. : je m'empresse de préciser que je n'accorde ni crédit ni sympathie aux responsables des sabotages en question).

@Brégancenot :
"Des Criminels. C'est sans appel."

Tiens, des criminels qui n'ont commis aucun crime. C'est un nouveau concept (politico-moralo-juridique) ?

Oo !
J'ai mis une majuscule à criminels ! Je suis donc absous et vous rassure, M. jeudi 13 novembre 2008 at 23:15, je pose des bombes chez moi également, à temps perdu, et après m'être assuré qu'installées au sommet d'un chêne trop frêle pour attirer les moineaux un jour de grève elles ne feront de mal à quiconque. C'est bien le moins que je puisse faire, conceptuellement parlant...
Mais je vais quand-même relire le Code Pénal.

Mettre en parallèle les activités d'un trader et celles d'un fils de bourgeois hémophile, voilà qui ne manque pas de sel. Et puisque l'impot sur la gabelle fait son grand retour, voici ce qu'en dit un site pris au hasard :
Trader


Version imprimable
Parfois appelés « golden boys », les traders sont des négociateurs de valeurs engagés par une banque, une société de bourse, une société d’investissement. Spéculateurs financiers, fins analystes économiques, ils ont une mission principale : anticiper les fluctuations permanentes du cours de valeurs boursières pour engendrer des profits.
Description des tâches / conditions de travail

Le métier de trader est une activité professionnelle liée aux échanges internationaux.
Elle consiste à gérer du risque financier en jouant sur des écarts de cours, le plus souvent à court terme.

C’est un métier stressant et à haut risque. En effet, le trading demande une réactivité permanente puisqu’il faut décider en temps réel de l’achat ou de la vente d’actions, de devises, d’obligations ou d’options. Concrètement, le trader doit acheter aux uns pour revendre à d’autres.

Pour y parvenir, il est armé de plusieurs téléphones, de fax, de télex, de micro-ordinateurs qui délivrent des informations en temps réel et permettent de surveiller l’évolution et les fluctuations des marchés internationaux. Il jauge et apprécie les risques, fixe ou propose parfois le prix des produits et négocie, minute par minute, les transactions : achat ou vente.

Il possède une très bonne maîtrise du fonctionnement de l’économie, jongle avec les modèles mathématiques les plus sophistiqués, les statistiques et l’informatique, sans oublier une parfaite connaissance de l’anglais. Le trader a également des compétences administratives et d’excellentes notions de gestion.

Il est résistant physiquement et nerveusement car les salles de marchés (ou « front office ») dans lesquelles il travaille sont toujours en effervescence même si elles sont moins bruyantes qu’autrefois. Les journées de travail sont longues puisque l’ouverture des bourses des marchés internationaux se succèdent tout au long de la journée (Tokyo, Frankfort, Paris, Londres , New York).

En général, il travaille dans les grandes villes, où sont implantées les bourses de valeurs, les grandes entreprises, les sociétés de bourse, les banques, etc.

Salaires / revenus

Le salaire d’un trader est très variable. Il se compose d’une rémunération de base à laquelle on ajoute une prime/rétribution annuelle proportionnelle aux profits obtenus. En termes de salaire la fourchette retenue se situe entre 4 000 et 6 000 € par mois.

Evolution professionnelle

Le trader peut se spécialiser dans la gestion d’actions, de bons du Trésor, de devises (cambiste), de matières premières ou énergétiques. Un trader peut devenir « market maker », ou « teneur de marché ». Cela implique une présence active et permanente sur le marché. Il doit produire des prix compétitifs en toutes circonstances.
Un trader peut aborder d’autres métiers de la finance et de la Bourse : gestionnaire de portefeuille, trésorier d’entreprise… Il peut également travailler au « back office » et contrôler l’exécution des ordres, l’encaissement des ventes et détecter toute anomalie juridique ou comptable.
Etudes / formations

Pour devenir trader, il faut être diplômé d’une école de commerce ou de gestion, ou titulaire d’un 3e cycle universitaire en finances, gestion, droit ou économie.

Une parfaite maîtrise d’une ou plusieurs langues étrangères est indispensable.

Quelque soit votre profil, pour vous aventurer dans une salle de Front Office une solide formation initiale en mathématiques ainsi qu’une expérience dans le secteur bancaire ou boursier confirmée par une formation professionnelle complémentaire sont des atouts majeurs.


C'est quand-même plus facile de faire dérailler un train, non ?!!

Ne dites pas à ma mère que je suis trader à la Caise d'Epargne, elle me croit terroriste dans un groupuscule d'ulra-gauche...

Brégancenot dit qu'il n'aime pas les anars mais c'est quand même un vrai squatter pour ce qui est des commentaires de blog.

@Verel,

Je m'incline !
Vous devez en effet être beaucoup plus intelligent qu'Einstein :

"Les grands esprits ont toujours subit une opposition violente de la part des esprits médiocres. Ces derniers ne peuvent comprendre comment un homme ne peut se soumettre sans y penser aux préjugés héréditaires mais au contraire utiliser honnêtement et courageusement son intelligence."


Rassurez vous vous n'êtes pas le seul à ne pas connaître la vie de Socrate, Copernic, Galilée, Darwin, Einstein, Laborit etc. etc.

@Verel
C'est par expérience que vous affirmer un TRUC pareil:
"Ensuite parce que les scientifiques qui affirment quelque chose doivent le démontrer et confronter les preuves qu'ils avancent à la critique scientifique
Ce qu'ils font"

Einstein dit :
"La connaissance s'acquiert par l'expérience, tout le reste n'est que de l'information."

Votre information est fausse :
Quiconque à déjà travaillé dans la recherche sait que ce que vous dîtes est totalement irréaliste.

Pour la bonne raison que quand vous êtes en avance sur les autres scientifiques du domaine concerné, c'est comme si vous leur montriez leur relative incompétence, et bien évidemment ils refusent d'être confronté à cela.
Ensuite, j'ai rencontré le problème au sujet de brevets, quand vous êtes VRAIMENT en avance sur l’état de la technique du moment : Les ingénieurs en Brevets ont un mal fou à vous suivre et pourtant eux, ne sont pas complexés par votre découverte.
Là où cela se passe bien, c’est au CNRS, car vous -faites partie de sérail-.
Je pensais que tout le monde savait çà !


Licence to Kill.

« c'est comme si vous leur montriez leur relative incompétence, et bien évidemment ils refusent d'être confronté à cela. »

Vous avez une quelconque expérience du milieu de la recherche, sérieusement ? Vous savez comment sont validés et publiés les travaux d'un labo ? Vous savez que les chercheurs ne travaillent pas seuls ?

Bob,
Les chercheurs -domestiqués- les moins efficaces travaillent en effet en groupe : ceux dont De gaulle disait (parlant du CNRS) :"Des chercheurs qui cherchent, on en trouve, mais des chercheurs qui trouvent, on en cherche".
J'ai déposé une douzaine de brevets, et chaque fois que vous sortez dans Paris, vous voyez des objets que j'ai conçu.
Je ne comprend pas d’ailleurs à quoi vous voulez en venir ?
Si vous avez été jusqu’au bac, cous devriez savoir que TOUS les grands savants non protégés par le système ont toujours été pourchassés.
Je vais vous citer quelques autres phrases (mais bien lire La Fontaine et le comprendre aurait dû suffire).

Einstein :" Il est plus difficile de désintégrer un préjugé, qu’un atome" & " Lorsque tous les savants présents se sont mis d'accord pour reconnaître que telle chose serait impossible, l'on voit arriver un retardataire qui résout l'impossible".

CG Jung : "Une pensée réellement profonde a toujours quelque chose de paradoxal, qui apparaît aux esprits médiocrement doués comme obscur et contradictoire".

HENRY LABORIT "Sur un sujet précis, on ne peut guère se faire comprendre que des personnes déjà elles même au bord de la compréhension."

Schweitzer : "Le comprendre à chaque fois que nous ne comprenons pas, c’est cela penser… c‘est pourquoi l’homme ordinaire comprend tout alors que le sage ne comprend pas grand-chose".

Bernard Shaw : "L'homme raisonnable s'adapte au monde. L'homme déraisonnable essaye d'adapter le monde à lui-même. Par conséquent tout progrès dépend de l'homme qui n'est pas raisonnable."

Pourquoi vous croyez vous toujours obligé des vous croire plus intelligents que tous les grands chercheurs qui on toujours dénoncé cet état de fait ?
Vous avez une médaille quelconque à défendre ?

La terroriste du Poitou est en train de plastiquer le PS, avec arme, haine et violence, mais sans nuance...
(là, j'ai pas trop squatté)

@Bob, avant même que vous ne répondiez, je vous présente mes excuses:
Je fais mon mea culpa, en effet je n’ai pas été assez précis sur le mot RECHERCHE.
Nous essayons de définir en quelques lignes ce qui en nécessiterait 100, alors que "Définir, c'est entourer d'un mur de mots un terrain vague d'idées."
Quand je parle de chercheurs, je parle des découvreurs qui font franchir un palier à la technologie ou à la science. Des gens comme Colin Chapman en F1 qui à fait basculer la tenue de route des autos dans un monde nouveau celui des suspensions indépendantes à triangle superposés.
Ensuite, depuis 50 ans des ingénieurs ont fait progresser cette nouvelle technologie par la méthode empirique du step by step. Ils sont aussi des chercheurs qui ont fait progresser leur domaine.
En biologie, il y a les visionnaires qui ont identifié le premier antibiotique, la pénicilline, dès la fin du XIXe siècle par Ernest Duchesne. Puis il y a cette cohorte de "chercheurs" (dont A. Fleming) qui ont emboîté le pas et par recherche empirique… ont fait faire des progrès néanmoins immenses à la recherche médicale.
Ces chercheur là, très importants aussi, sont en effet susceptible d’être -validés- par leurs pairs.
Les découvreurs qui ont 20 ans d’avance (ou plus) sur leurs collègues sont, eux, impitoyablement pourchassés.
Einstein à ses débuts à évidemment subit cette chasse aux sorcières, ou plutôt ce refus d’admettre par ses pairs, que l’ancienne théorie sur laquelle on travaillé toute sa vie est devenue caduque !

Pas causant le Bob...

@Ozenfant, je parlais de la recherche fondamentale, actuelle, au XXème et XXIème siècle. Le gars bossant tout seul dans un labo, c'est un mythe.

Je découvre ce blog à l'instant et je constate qu'on est tous sagement rangés du côté du manche, par ici. Si vous avez des noms, vous n'hésiterez pas à prêter main forte à la maison poulaga, je suppose.
Beurk...

My Taylor is not very rich...

Henry Laborit (inventeur de la méthadone et mort il y a une dizaine d'années) et Einstein n'ont donc pas existés... merde alors, ils n'ont pas de chance !

Merci quand même de me traiter de mythe (lol).
Je vais essayer de me regarder dans une glace peut-être que je n'existe pas, au fond.
Ce qui est certain, c'est que, comme vous pensez détenir la vérité, vous ne la cherchez jamais, et donc, vous n'avez même pas essayé de lire ce que je vous ai répondu.
Je vous parle d’expériences réelles vécues, pas de baratin idéologique.


D'ailleurs tout tient en une phrase d'Einstein : "Les grands esprits ont toujours subit une opposition violente de la part des esprits médiocres. Ces derniers ne peuvent comprendre comment un homme ne peut se soumettre sans y penser aux préjugés héréditaires mais au contraire utiliser honnêtement et courageusement son intelligence."

Si vous avez l’ombre du début d’une once d’honnêteté intellectuelle : expliquez moi pourquoi il dit cela, au lieu de vous réfugier dans des affirmations gratuites.
Ou alors dîtes moi le fond de votre humble pensée : Je suis beaucoup plus intelligent qu’Einstein, merde quoi !

Mon cher Bob,
J'avais oublié un détail, puisque vous parlez de recherche fondamentale validée !

Il eu la fameuse découverte des "wormholes" (Vortexs) par le célèbre savant Stephen Hawkins.
Découverte applaudie par toute la communauté scientifique et qui déclancha la vague des films de science fiction, style La porte des étoiles et Star Treck.

Voilà trois ou 4 ans, le voici qui annonce officiellement s'être planté dans ses calculs duement validés par ses pairs : silence de mort chez les pairs !


La vérité est poutant simple à comprendre:
Un chercheur en avance sur son temps NE PEUT PAS ÊTRE COMPRIS par ses collègues de burlingue.

Vois tu, cher Bob, c'est pour cela qu'on dit qu'il est en avance sur son époque (lol).

Je ne savais pas que Laborit avait inventé la méthadone.Mais je suis sûr qu'il a trouvé le Largactil.

Pub (en attendant qu'Hugues nous concocte une sujet sur lc congrès du P.arti S.yphonné:
"Un congrès P. S. pour peau de balle ?" http://blog-ccc.typepad.fr/blog_ccc/2008/11/un-congrs-p-s-p.html#comments

Et pendant ce temps...le tribunal de Genes a donné son absolution aux policiers responsables des exactions du G8 de 2001...
Il est temps de sortir du verre d'eau avant que de se noyer camarade journaliste

Bon, j'arrive un peu tard, mais le point commun entre les présumés terroristes (mais des tringles sur les cateners ne pouvaient pas faire dérailler le TGV) et les banquiers se trouve dans la crise asiatique de 1997 :
* aucun contrôle des mouvements de capitaux, ce qui a donné très rapidement une crise très importante (à noter que Malaisie et Chine, qui les ont conservés, ont été épargnées) ;
* aucune intervention des institutions créées pour contrer les krachs (dont le FMI présidé par notre bon SK) ;
* intervention finale amplifiant la crise, avec politiques d'austérité. Les conséquences ont été, outre 24 millions de licenciements (OIT) et une importante paupérisation (moins de salaires et moins de revenus de transferts, soit 20 millions de pauvres en plus (Banque mondiale)), une multiplication par deux du taux de suicide, qui n'est pas revenu à son niveau de 1996. En Corée du Sud, c'est la quatrième cause de décès, avec environ 66 000 suicides qui sont imputables à la crise depuis 1997 (la moitié des suicides depuis cette date). On peut aussi compter les quelques milliers de Chinois, Juifs de la région, pogromisés par la foule miséreuse. Au total, on doit arriver à plusieurs centaines de milliers de morts causés par la crise économique, plus les enfants prostituées en Thaïlande, etc. (Stratégie du Choc/Naomi Klein)

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Coup de sabre

Théologie amusante

La bible de l'urban cycling

Identité française : le livre !

Blogroll mal assortie

Bousculeurs d'idées reçues

Blog powered by Typepad
Membre depuis 10/2004