« Altius, fortius, citius | Accueil | « An offer you can't refuse » »

lundi 09 juin 2008

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

C'est un biais assumé de mélanger des sujets qui n'ont rien de commun ? C'est censé convaincre les gens de gauche. Alors, on mélange avortement, catholicisme, racisme et égoïsme ? Un ptit package ?

Ce sont les cahtoliques irlandais qui seraient opposés à l'Europe, en somme ?

A tout hasard, rappelons que l'Europe, à la base, est une initiative démocrate-chrétienne.

@Koz:

Ce sont les partisans du "non" au traité de Lisbonne qui ont tout mélangé, qui ont accusé l'EU de vouloir instaurer un contrôle des naissances ou de vouloir monter une armée pour envahir je ne sais quel pays de l'Axe du Mal.

Voyez les commentaires sur le message d'Eolas que j'ai mis en lien.

Et ce sont les catholiques (intransigeants) qui ont accusé l'UE de vouloir monter ladite armée ?

En même temps, vu la proportion de catholiques en Irlande, on pourrait l'affirmer. Mais ce serait simpliste comme un argument de noniste.

Koz,
Oui, évidemment c'est un biais assumé. En Irlande comme en France, le nonisme fait feu de tout bois. Et là où nos gauchistes expliquaient que le traité signerait la fin de l'avortement, les conservateurs catholiques expliquent que c'est l'interdiction de l'avortement qui sera remise en question par Lisbonne.

Mon point, et tu l'avais certainement compris, n'est pas de taper sur les catholiques, même les plus réactionnaires (ce qui n'est pas la norme en Irlande) mais bien sur tous les groupes de pression qui y vont de leur couplet égoïste en pariant qu'il y a toujours une bonne raison de voter non.

Je ne vois pas pourquoi tu te sens obligé de prendre la défense de gens qui ne représentent pas LES catholiques, mais DES catholiques.

Parce que je suis chaud bouillant, là, et que j'ai embrayé au quart de tour. Un peu vite, peut-être.

Cela dit, ces gens représentent-ils seulement "des catholiques" ? Les anti-européens adaptent seulement leurs arguments en fonction de ce qui est susceptible d'être reçus.

Quelle rafale de clichetons écoeurants. Et dire qu'il y a encore des gens pour prendre votre blog au sérieux.
Et j'aime bien la menace économique que vous agitez avec vos petits poings rageurs. C'est beau comme du Quentin Dickinson.
C'est amusant, cette exaspération de la démocratie chez les soi-disant proeuropéens...ça vous gratte, hein ?

Delanoë (hum!),
Parfait. Mais daignerais-tu éclairer ma pauvre lanterne sur les "vraies" raisons du non irlandais, celles qui ne sont pas de terribles clichetons anti-démocratiques ?

Ca faisait 3 ans que je n'avais plus lu que le OUI était les bons et le NON les méchants. Ca manquait effectivement. Il ne reste qu'à attendre celui qui expliquera que la démocratie est une chose trop sérieuse pour être partagée avec le peuple...

Il y aurait encore de gens pour croire que l'Europe de Bruxelles est "démocratique" ?

Qu'est-ce qu'ils lisent ?
Mon pote Joffrin ?
Le bulletin du PS ?

Le monde change, il faut ouvrir ses petits nyeux :
L’occident a vécu à crédit et au dessus de ses moyens depuis 30 ans. Seule la prise de conscience d’une maladie permet de prendre les décision médicales qui s’imposent ! Pour cela, il va falloir que les politiciens responsables sortent le tête du sable exposent calmement la vraie situation à la population : "LE MODE DE VIE" occidental touche à sa fin avec comme toujours une dizaine d’années de retard sur les USA, où "L’American way of life" a commencé tout doucement sa lente agonie : http://www.wsws.org/articles/2008/apr2008/jobs-a05.shtml nous dit un expert de Canaccord Adams (Société qui se consacre à alimenter l’économie des entrepreneurs en rapprochant les innovations et les financements à long termes).
http://blog-ccc.typepad.fr/blog_ccc/2008/06/si-ben-bernanke.html#comments.

Tiens, à la liste des anti-européens, il faut ajouter une coalition de partis de gauche : http://www.liberation.fr/actualite/monde/330956.FR.php

ps : "Ca faisait 3 ans que je n'avais plus lu que le OUI était les bons et le NON les méchants. Ca manquait effectivement. "

Jérôme, n'hésitez pas, si vous avez du temps, allez lire des blogs de nonistes.

On va répéter pour la n-ième fois à Monsieur D. que la démocratie peut porter un Hitler ou un Mussolini au pouvoir, légalement ? On a le droit de préférer Gérard de Sélys à Quentin Dickinson, évidemment, et les lendemains qui chantent à l'Europe qui n'enchante plus.
Petite anecdote sur les débuts de cette Europe : Le GD de Luxembourg avait reçu la Haute Autorité de la CECA, mais n'a pas voulu accueillir la Commission (économique comme on allait l'appeler) parce que le Grand Duc et la Cour se méfiaient un peu de tous ces étrangers athées ou protestants qui allaient envahir le pays... Je garantis l'authenticité de la chose !

hugues ecrit: "l'exemple parfait de ce que pourrait être une Europe qui fonctionne : un espace de flexibilité, d’optimisme et de dynamisme porté par la solidarité de ses voisins"...
qui sont ces voisins desireux de nous aider par leur solidarité? américains, africains, indiens, je ne vois pas...
l4irlande a effectivement beaucoup gagné avec l'europ et ses fonds de cohésion, elle a peur de devenir contributeur net, ce qui peu expliquer quelques hésitations sur le maxi-traité...
j'observe que les deux pays du Non de 2005 étaient contributeurs nets,
à l'opposé de l'Espagne, bénéficiaire important...
sans compter ceux qui, comme la Norvège et L'Europe on trop peur des transferts intra européens et préfèrent les accords d'association à la vie de l'union, à l'inverse de la Turquie, pour dez motifs symétriques...

Cela veut tout simplement dire que le référendum est un outil inapproprié pour des sujets complexes.

La plupart des gens ne lisent même pas leur police d'assurance ou le mode d'emploi de leur moule a gâteau, alors leur demander de juger un document d'expert c'est donner des verges pour se faire fouetter.

De la supériorité de la Démocratie participative sur la "Démocratie directe".

La loi des grands nombre ne peux éliminer la c*nn*rie individuelle que si elle n'est pas trop largement partagé et que les questions simples OUI/NON ne permettent pas ce lissage statistique.

Paroles d‘un partisan du OUI au projet de constitution Européenne Commerciale de Giscard:

Il y a quatre questions auxquelles il faut apporter une réponse
La première est la nature de l'Union européenne, question qui a commandé le Non français au référendum : l'Europe, ce n'est pas d'abord un marché, c'est la défense de valeurs et d'un projet de société, ce qui met au premier rang la question de la nature sociale du projet de société européen.
Deuxième réponse : cela veut donc dire, comme voie de conséquence, que la vocation des institutions européennes n'est pas de défendre la concurrence et encore la concurrence et exclusivement la concurrence -rôle qui est le sien aujourd'hui- mais la nature des institutions européennes est de définir une politique partagée.
Troisième point, particulièrement sensible et pas seulement en France : l'Europe, ce n'est pas le nivellement des identités, c'est la défense des identités.
L'Europe, c'est la défense de la diversité et pas le rouleau compresseur. Et si l'on disait cela, nos amis britanniques auraient probablement de l'Europe une toute autre approche.
Quatrièmement, l'Europe, ce n'est pas fait pour défendre la globalisation auprès des Européens, mais les Européens dans la globalisation !

Si vous voulez en connaître l'auteur :
http://www.noticias.info/asp/aspComunicados.asp?nid=362686&src=0

étonnant de voir que les OUI-OUISTES sont à 100% contre une vraie Europe cohérente (Celle décrite au dessus) alors que 50% des NONistes sont pour pour une vraie Europe sociale, fiscale et démocratique avec une constitution votée par tous les PEUPLES, le même jour.

Paradoxal ?

Moins qu'il n'y paraît puisque la presse à 95% pour cette Europe des sous, à passé son temps à nous laver le cerveau et que l'on peut leur dédier cette phrase d'Héraclite:
"Les hommes sont dénués d'entendement et, bien que prêtant l'oreille, ils sont pareils aux sourds. Un dicton leur convient tout à fait: les présents sont absents"

Et pas la moindre félicitation pour le subtil jeu de mots de ton titre, pas plus que pour ce fantastique tigre-mouton ? Quels pissent-froid, ces nonistes.

Denys,
Oui, les gens ne sont plus ce qu'ils étaient... J'avais pensé à titrer The Sheepish Tiger mais ça ne marchait pas aussi bien (surtout pour les gens qui lisent le texte sans la photo).

Malgré tout le respect que je porte à vous et votre bog depuis plus de 3 ans, je trouve votre analyse assez injuste. J'ai d'ailleurs trouvé que beaucoup de réactions en France et à l'étranger étaient assez malvenues, malgré la gravité réelle et évidente de la situation. En fait, ça m'a tellement fait réagir que j'en ai fait un article de blog :)

http://tais-toi-ob.blogspot.com/

PS : ce commentaire est avant destiné à vous joindre pour vous faire part de ma réaction, je comprendrais bien évidemment si mon commentaire n'était pas publié.

Hmmmm, il semble que les commentaires ne soient plus pré-modérés (ils l'étaient avant, n'est-ce pas ?).

N'hésitez donc pas à effacer mes commentaires si vous le souhaitez, mon but n'étant pas de me faire de la pub sur une myriade de blogs.

OB,
Les commentaires ne sont jamais modérés. Je ne vire que les messages racistes ou diffamatoires.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Coup de sabre

Théologie amusante

La bible de l'urban cycling

Identité française : le livre !

Blogroll mal assortie

Bousculeurs d'idées reçues

Blog powered by Typepad
Membre depuis 10/2004