« Université d’été de l’UDF : la gauche, oui, but not as we know it... | Accueil | You can run but you can’t hide »

jeudi 07 septembre 2006

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Ben on attendait quand même un peu l'article R comme Rocard...

Mais je l'ai loupé, Rocard. Il était là le vendredi matin et je ne suis arrivé qu'en fin d'après-midi. Ceci dit, il pense comme moi...

Je suis très déçue. Même pas un petit slow collé serré avec une militante moustachue ?
Tu sais, à 35 ans, ta jeunesse n'est pas (encore) derrière toi ...
Bon, ok, je sors :)

Merci en tous cas pour ce petit abécédaire, j'ai ri !

(ps : mercredi prochain lemeur est invité à un déjeuner débat dans mon entreprise, si j'ai l'occasion, je l'interrogerais plus en avant sur ses troubles rapports avec le gnome).

Bravo Hugues,

Ton abécédaire est excellemment bien vu et drôle !

Tu oublies quand même de raconter comment tu as pourri ce pauvre organisateur UDF affairé, en exigeant qu'il te ramène à ton hôtel à 1h30 du matin. Tu sais, le soir où tu t'es couché tôt. Et comment tu as découvert le lendemain que ledit hôtel était en fait à 5 mn à pied. hehe.

Pauvre Xavier, à son regard quand je lui ai donné mon congé, il était au bord du suicide.

Oui, je n'ai pas publié la photo du serveur, avec la légende ad hoc, plus par manque de temps que par poltronnerie. Je n'ai pas vraiment l'intention de postuler au Figaro, du moins pour le moment.

Mais pour te faire plaisir, je te promets de le faire sous peu. J'aurais aussi une bonne dizaines d'autres choses à raconter encore, mais bon... On a un métier, hein...

Excellent, j'ai bien ri aussi.

Pour continuer et bien que ton inventaire soit déjà pourvu de la lettre B : il y aussi Broglie.
Ecrit et prononcé breuil par certains ... écrit Broglie et prononcé Breuil par d'autres ... écrit Broglie et prononcé Broglie par les derniers .. Moi, on m'a dit que la 2e solution était la bonne, alors bêtement j'applique. Va savoir !

Enfin, si tu penses comme Rocard, pourquoi tu soutiens Ségolène ?

J'aime beaucoup ce compte-rendu ; enfin un compte rendu sur l'UDF, et en plus par quelqu'un qui n'est pas sympathisant du parti en question ! (Suivez mon regard... du côté de Marseille par exemple)
De fait, je suis entièrement d'accord avec la lettre B... les autres m'ont bien plu aussi.

Au fait, petite précision : je ne suis ni sarkozyste, ni ségolénisé, ni quoi que ce soit d'autre. Je suis plutôt désintéressé tendance ironique. Je regarde tout ça avec distance, et les commentaires tel que celui-ci me plaisent d'autant plus.

À propos du "blogueur local", je veux parler de M. Bulgroz Eviv donc, il est vivant ? Il va bien ?
Parce que son blog, lui... Un peu au point mort.

Quel talent!
J'ai appris beaucoup sur les ragondins, grâce à toi.

Du grand Hugues !
J'ai bien ri.
Et j'ai surtout eu la confirmation que l'UDF est aussi chiant qu'il en a l'air toute l'année.

[Bon dieu, tu me fais enlever les captachas chez moi et toi tu les gardes ???]

concernant ton S comme salle de presse, plusieurs choses :
- il n'y avait pas de militantes en tee-shirt orange qui faisait les cerbères. le service de presse de l'UDF n'est pas composé de militants et surtout ne porte pas de tee-shirt UDF.
- certes il n'y avait qu' un ordi et on t'as refusé l'accès au mail car, UN internet ne marchait PAS et DEUX tu ne nous as pas dit que tu étais un bloggeur.
Si tu avais eu ton badge ou si tu t'étais présenté on t'aurais volontiers laissé profiter de tout le matériel de la salle de presse.Car c'est NOTRE service de presse qui avons décidé que les bloggeurs avaient les mêmes " droits " que les journalistes.
- Enfin, sais tu le nombre de militants relouds qui se croyent tous permis que nous devons virer de la salle de presse par jour ?? alors parfois on a des ratés, comme pour toi.
a bientot

Du calme, Ophélie, du calme. Restons sur le souvenir d'une université sympathique... Je suis passé deux fois à la salle de presse : la première fois, je portais évidemment mon badge et c'est la raison pour laquelle j'ai profité de votre petit échange sur le thème des blogueurs et des journalistes. J'étais juste venu lire les journaux mais j'ai pu tout de même pu accéder quelques minutes à l'ordinateur en insistant lourdement.

La seconde fois, lorsque vous m'avez envoyé promener, je présume que je portais encore mon badge puisque je me souviens de ne l'avoir enlevé qu'en quittant le VVF. Quant à savoir si vous portiez ou non un T-shirt orange, à la réflexion, non c'est vrai, l'une d'entre vous portait un T-shirt blanc et l'autre, aïe, je ne sais plus... J'aurais dû le noter pour respecter la vérité historique.

Enfin, et pour paraphraser celui via lequel tu as sans doute été dotée de ce charmant prénom exotique, là n'est franchement pas la question... (Hamlet, Acte III, scène I)

http://fr.shakespeare-1.com/William_Shakespeare/hamlet.html


Jules,
Non non, moi aussi je les ai enlevé. Mais je crois qu'ils reviennent automatiquement lorsque l'on met trop longtemps à valider le commentaire. Pense plus vite, bon sang !

bien vu bien lu

On écrit "Brogli" et on prononce "Breuil". C'est de l'Italien, et en Italien "gli" se prononce un truc comme "yili". Donc ça donne "broyili", que les français ont francisé en Breuil. Ceux qui disent "Bro-Gli" sont des ploucs. Il ne faut pas confondre Mogwli et Brogli. (pardon Hugues pour cet apparté).

@Paxatagore.
Je suis assez heureux de connaître un certain nombre de ploucs qui n'ont pas accès à la connaissance... Je pourrai désormais leur expliquer le chemin de Brogli à Breuil.

PS: j'aime beaucoup Mogwli.
Fin de l'apparté.

Excellent ...
Comment ? tu n'as pas pensé à la lettre P ? Avec touts ces influences autour de toi :p

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Coup de sabre

Théologie amusante

La bible de l'urban cycling

Identité française : le livre !

Blogroll mal assortie

Bousculeurs d'idées reçues

Blog powered by Typepad
Membre depuis 10/2004